Le PRP ou Plasma Riche en Plaquettes à la rescousse du cuir chevelu!

Eh oui, ce n’est pas de la science-fiction, mais bel et bien la réalité! Qui aurait cru que les plaquettes, ces petites particules sanguines responsables de la coagulation et de la cicatrisation des plaies, pourraient avoir un rôle important à jouer dans la lutte contre la calvitie?

On sait que les plaquettes contiennent de nombreux ‘’facteurs de croissance’’ qui stimulent la régénérescence des tissus, la formation de nouveau collagène et le développement de nouveaux vaisseaux sanguins, pour n’énumérer qu’une petite partie des innombrables bénéfices qu’elles apportent aux tissus.

Le PRP est utilisé en médecine depuis longtemps, dans le traitement, entre autres, de l’ostéo-arthrite, des tendinites et des traumatismes musculaires. Dans le monde de l’esthétique, qui nous concerne de plus près, les bienfaits des facteurs de croissance des plaquettes sont aussi mis à profit dans des protocoles de rajeunissement de la peau et plus particulièrement du cuir chevelu.

En quoi consiste un traitement du cuir chevelu avec PRP?

D’abord, il faut procéder à une petite prise sang ou le médecin ou l’infirmière recueillera 2 tubes de sang. Ces tubes sont ensuite placés dans une centrifugeuse spéciale qui après quelques minutes d’opération permettra la séparation des globules rouges et blancs du plasma, dans lequel se retrouveront les fameuses plaquettes. Ce même plasma est ensuite injecté directement dans le cuir chevelu, dans les zones de calvitie, au moyen d’un dispositif à injection qui ne cause aucune douleur et aucun effet secondaire. Le tout ne prend qu’environ une heure, après quoi on peut très bien retourner à ses activités habituelles, sans aucune restriction.

S’agit-il d’un traitement miraculeux?

Bien sûr que non, mais il est très prometteur et surtout, il travaille en synergie avec les autres modalités de traitement que toute personne atteinte de calvitie devrait adopter dans le but de ralentir le processus de perte des cheveux. Je fais référence ici aux médicaments (finastéride et minoxidil), à la biostimulation par lasers à faible intensité et à la greffe capillaire.

D’ailleurs, depuis plusieurs mois, tous nos patients en greffe capillaire bénéficient d’une séance de PRP durant leur chirurgie, histoire de bien stimuler les greffons implantés.

Il y a encore beaucoup à faire pour établir sans aucun doute scientifique le potentiel du PRP et des études plus poussées viendront sûrement le prouver. Pour l’instant, on se fie beaucoup à l’expérience pratique de chirurgiens chevronnés qui ont inclus le PRP dans leurs protocoles de soins de la calvitie et qui voient de bons résultats. Ce qui ressort des données actuelles c’est l’importance d’un suivi bien serré des patients qui, en général, vont nécessiter de 3 à 5 séances initiales, en raison d’une tous les mois. Les résultats se manifesteront après 2 à 3 mois, et il faudra ensuite les maintenir par une séance à tous les 6 mois, pour la majorité des patients.

A qui s’adresse le PRP pour le cuir chevelu?

A tous les patients et patientes qui souffrent d’une calvitie naissante, qui n’ont pas de maladies du cuir chevelu, qui n’ont pas de déficiences plaquettaires, qui ne prennent pas d’anticoagulants et qui sont prêts à s’investir dans un traitement à long terme, qui fera aussi appel à d’autres modalités et soins, dans le but d’arrêter ou du moins de ralentir la calvitie.

This entry was posted in Greffe capillaire and tagged , . Bookmark the permalink. Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>