Adieu, double menton avec CoolSculpting!

Y a-t-il quelque chose de plus difficile à camoufler qu’un double menton bien potelé qui modifie la silhouette de notre visage en l’alourdissant et l’arrondissant? On a beau se parer de beaux bijoux qui distraient le regard ou s’affubler de cols roulés chauds et encombrants, rien n’y fait, le double menton nous rappelle qu’on n’a plus vingt ans, que les quelques livres en trop accumulées au fil des années sont bien là pour rester ou que nous sommes le portrait d’un de nos parents qui lui aussi arborait un double menton imposant. Telle mère, telle fille ou tel père, tel fils!
Dans la vie, il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des solutions et la compagnie Zeltiq, avec sa technologie CoolSculpting, l’a compris et a très bien réussi à résoudre ce problème inesthétique d’accumulation graisseuse localisée en ajoutant son tout nouveau CoolMini à sa déjà imposante panoplie d’applicateurs pour le remodelage corporel.

Dernier né de la gamme des applicateurs CoolSculpting, cette petite merveille permet de réduire le volume du double menton d’environ 20 % de sa masse graisseuse, à chaque application. Une ou deux séances de traitement permettront donc de remodeler la silhouette du cou et du menton, sans retrait social, sans risques de complications, avec des effets secondaires très mineurs et temporaires. On ne parle, en effet, que d’enflure légère, de possibilité de bleus, d’engourdissements passagers et d’un inconfort très supportable. De plus, par la maniabilité de ce petit applicateur, d’autres régions du corps pourront aussi en tirer bénéfice, comme le bourrelet entre la bretelle du soutien-gorge et l’aisselle et les amas graisseux au-dessus des genoux, pour ne nommer que ceux-ci.

Inutile donc de se soumettre à une liposuccion du cou, qui, jusqu’à présent, était presque la seule solution à ce problème qui concerne un nombre considérable de personnes. Il ne faut pas oublier que la liposuccion est un acte chirurgical plus invasif, même s’il se restreint à une petite zone comme le double menton. Sans oublier que la liposuccion impose un retrait social et le port d’une mentonnière pendant quelques jours et qu’elle cause une enflure et un inconfort plus important que le CoolSculpting.

La technologie CoolSculpting utilise le froid comme agent de destruction des cellules adipeuses. Cette réfrigération intense est toutefois très sélective et n’abîme pas les tissus plus ‘’nobles’’, comme les muscles, les nerfs et les vaisseaux sanguins. Ce processus est très progressif, la disparition des adipocytes s’étalant sur quatre à huit semaines. La silhouette se modifie donc doucement sans qu’il y ait besoin d’interventions externes, comme massages ou compresses tièdes, et tout en pouvant continuer nos activités physiques et sportives habituelles.
Le CoolMini est donc un nouvel outil dans l’arsenal de CoolSculpting qui saura sans doute plaire aux patients ne voulant pas se soumettre à des techniques plus invasives, mais qui désirent quand même obtenir des résultats appréciables et harmonieux.

This entry was posted in Medécine Esthétique and tagged , , . Bookmark the permalink. Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>