CoolSculpting pour faire fondre les bourrelets : science-fiction ou réalité?

Ah, ces bourrelets récalcitrants qui résistent aux tentatives d’amaigrissement et aux programmes d’exercices les plus sévères : sommes-nous obligés de baisser les bras et de nous résigner à vivre difficilement avec?

L’industrie des technologies médico-esthétiques tente depuis de nombreuses années de trouver des solutions efficaces pour venir en aide aux patient(e)s aux prises avec ces protubérances inesthétiques et gênantes qui alourdissent la silhouette et obligent à des tours de passe-passe vestimentaires pour les camoufler. Vive le noir…il amincit, mais gare aux lignes horizontales…elles arrondissent!

On a donc vu arriver sur le marché du remodelage corporel des technologies très coûteuses et compliquées qui n’avaient de prometteur que leur nom. Elles ont créé un certain engouement initial pour se retrouver rapidement aux oubliettes, après des débuts prometteurs, les résultats n’étant pas souvent au rendez-vous. Investissements importants, attentes élevées, résultats insatisfaisants, patients déçus, médecins frustrés, voilà un cocktail qui en laisserait plus d’un amer et désabusé! Et je suis du nombre, ayant subi une douche plutôt froide après l’expérience désastreuse avec une technologie ultrasonique qui semblait, au départ, très attrayante.

L’industrie, par contre, n’avait pas abdiqué et dans l’ombre d’un laboratoire prestigieux de l’Université de Harvard, le Dr Rox Anderson, un scientiste très connu pour ses contributions au développement de plusieurs technologies-laser, travaillait à la mise au point d’une machine révolutionnaire qui utilise le froid (au lieu de la chaleur) pour détruire le gras, de façon sélective, tout en protégeant les autres tissus, comme la peau, les muscles, les nerfs et les vaisseaux.


L’idée lui est venue il y a environ 10 ans et, après quelques années d’études et d’essai, le CoolSculpting a finalement été mis sur le marché. Avec 5 ans d’existence et quelques améliorations significatives, cet appareil a fait ses preuves et est maintenant la vedette incontestée de la scène du remodelage corporel non chirurgical.

Et l’idée est brillante! L’appareil refroidit graduellement les zones ciblées d’adiposité et cause une mort programmée des cellules graisseuses qui, après un ou deux mois, seront éliminées du corps par les voies métaboliques normales. En termes médicaux, on appelle ce procédé la cryolipolyse ou la destruction des tissus graisseux par le froid. On assiste alors à un remodelage graduel de la silhouette, sans avoir été obligé à un temps de récupération prolongé ou à des effets secondaires pénibles, comme dans le cas d’une liposuccion.

Le traitement ne comporte que très peu d’inconfort et se fait dans un contexte propice à la relaxation. Une fois l’appareil installé et bien assis confortablement, on peut visionner un film sur une tablette numérique, travailler à l’ordinateur ou écouter de la musique avec un ipod ou téléphone intelligent. Une fois terminé, on peut installer l’appareil sur une autre région, selon le protocole de traitement qui aura été décidé avec le médecin et les techniciennes. Rien de plus facile!

Je me suis prêté au jeu et je me suis soumis à un premier essai pour venir à bout de mes poignées d’amour un peu gênantes et bien accrochées à mes flancs. L’expérience a été très positive et, à part quelques courtes minutes initiales où j’ai ressenti un vague inconfort local (une impression de pincement, tout au plus!), j’ai été agréablement surpris de la facilité de l’opération.

Cela fait maintenant deux semaines et je commence à voir un petit changement dans ma silhouette, mais je sais que les résultats plus importants seront visibles d’ici deux ou trois mois. Je prends mon mal en patience!

Demain, c’est au tour de mon petit bedon d’y passer et j’avoue avoir très hâte de voir les résultats finaux. Malgré un poids assez stable, un régime alimentaire équilibré et sain, un programme d’exercices régulier, je n’arrive pas à me débarrasser de cette légère accumulation de gras autour de la taille. Ah, les plaisirs de l’âge mûr!

Cela dit, je crois sincèrement que cet appareil représente vraiment un progrès technologique significatif et qu’il donnera beaucoup de satisfaction aux patient(e)s qui l’adopteront.

Yves Hébert, MD


This entry was posted in Remodelage Corporel and tagged , , , . Bookmark the permalink. Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>