Cordonnier mal chaussé? Ce n’est pas toujours vrai!

Je me trouve chanceux d’avoir à ma disposition plusieurs produits et appareils et des confrères en qui je fais confiance, pour faire des essais sur moi-même de façon à infirmer le fameux dicton qui veut que le cordonnier soit le plus mal chaussé!

J’admets avoir recours à quelques subterfuges pour donner à mon visage un ‘’look’’ plus frais et détendu et à mon corps un peu de fermeté, pour contrer les effets pervers de la cinquantaine avancée! Je suis abonné au Botox et je ne m’en cache pas auprès de mes patient(e)s en me citant en exemple, ce qui est souvent rassurant. J’ai aussi occasionnellement recours aux injectables de comblement au niveau des plis nasogéniens , ces vilaines rides qui vont du nez au côté de la bouche et qui se creusent inéluctablement grâce à la force de gravité à laquelle nous sommes malheureusement tous soumis. J’ai d’ailleurs fait dernièrement l’essai du Radiesse, un injectable que j’utilise régulièrement depuis son arrivée au Canada, il y a plusieurs années. Ma collègue et complice de toujours, la Dre Stanojlovic, s’est bien prêtée à me porter assistance dans ce moment de grand besoin et a mis à l’oeuvre tous ses talents d’injectrice et d’artiste pour combler mes rides de façon tout à fait naturelle. Le processus s’est fait avec très peu d’inconfort, en quelques minutes seulement, sans presque laisser de traces, sauf une petite ecchymose qui a duré 3 jours. Les résultats sont au-delà de mes espérances et je retrouve des sillons nasogéniens moins prononcés, adoucis par le Radiesse qui s’est très bien intégré dans mes tissus, sans laisser de bosses ou d’irrégularités. Je sais par expérience que ce produit comblera mes plis entre 8 et 12 mois grâce à la stimulation du collagène qu’il déclenche. Somme toute, une expérience très positive, facile, indolore et, surtout, satisfaisante sur le plan esthétique.
Ce que je retire de cette petite aventure, en plus de l’effet rajeunissant qui n’est pas à dédaigner? L’expérience directe d’un produit dont je peux maintenant parler en toute connaissance de cause. On a beau avoir une connaissance théorique approfondie d’un produit, rien ne vaut l’avoir essayé.
C’est ainsi que je ne me fais jamais prier pour être volontaire pour l’essai de la plupart des nombreux produits et technologies dont la clinique est dotée, dans le but de savoir exactement ce qu’ils font et ce qu’on ressent. Si, en bonus, j’en tire moi-même un bénéfice esthétique, pourquoi ne pas m’abandonner en toute confiance aux mains expertes de mes collègues et de mes techniciennes et vivre l’expérience directe?

This entry was posted in Médecine Eshétique and tagged , . Bookmark the permalink. Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>