Pour des injections de Botox en toute sécurité!

Dans la foulée des récentes révélations-choc sur les dangers de l’épilation laser non règlementée à l’émission W5 de la CBC, voici une autre enquête de CBC News sur les dangers des injections de Botox qui ne sont pas administrées par des médecins dûment formés.

De soi-disant docteurs, qui en réalité sont des naturopathes, des techniciens laser, des médecins sans permis ou d’autres imposteurs de tout acabit, affichent allègrement un ‘’Dr.’’ devant leur nom, lorsque la loi prévoit que seulement un médecin diplômé et en règle avec le Collège des Médecins a le droit d’utiliser cette appellation. Ces charlatans s’octroient abusivement le droit de pratiquer certaines interventions, comme les injections de Botox et de produits de comblement ou d’utiliser des lasers potentiellement dangereux, sans avoir les connaissances suffisantes et la formation nécessaire.

Cette réalité qui sévit chez nos voisins américains et qui a déjà causé des décès avec du Botox contrefait, commence à se répandre comme une tache d’huile ici chez nous.

Depuis longtemps, on se berce dans l’illusion d’être à l’abri de ces mauvaises pratiques, naïvement confiant dans nos instances gouvernementales ou nos institutions de contrôle qui sont là, en principe, pour nous protéger.
Malheureusement, ni Santé Canada ni les Collèges des médecins à travers le Canada ne semblent prendre au sérieux la menace qui plane sur nous et le danger réel de ces pratiques abusives. Aucune législation n’existe actuellement pour règlementer la pratique non médicale de la médecine esthétique et on assiste à des dérives dramatiques qui minent la crédibilité des médecins qui en font leur gagne-pain quotidien et qui travaillent dans les conditions optimales de sécurité et de qualité.

Il faut que ces pratiques aberrantes et dangereuses cessent, que toutes les procédures touchant de près ou de loin à l’intégrité de la peau soient permises exclusivement à des médecins qualifiés, ayant eu une formation exhaustive dans l’art de manier ces produits médicaux et qui y consacrent leur pratique médicale.

Je vais même aller plus loin, conscient que je ne vais pas m’attirer beaucoup de sympathie ici, mais je suis aussi contre les ‘’médecins itinérants’’ qui, pour combler leurs heures de travail, consacrent quelques heures occasionnelles de travail dans les salons de coiffure, les centres d’épilation laser et les spas. Ils y offrent de la médecine esthétique au rabais, un suivi médical des patients souvent inadéquat et des conditions de travail tout à fait inacceptables. Un salon de coiffure n’est pas une clinique médicale et ne sera jamais équipé pour faire face à des complications possibles. Je ne le souhaite à personne, mais un choc anaphylactique pourrait arriver même avec des produits aussi ‘’anodins’’ que le Botox ou les injectables de remplissage!

La médecine esthétique est devenue, de nos jours, une pratique à part entière, complexe, diversifiée et exigeante. Il ne suffit pas d’avoir eu quelques heures de formation en injections de Botox pour se considérer médecin en esthétique!

Il faut que les choses changent! Nos instances gouvernementales se doivent de prendre conscience du danger réel que nous courons et légiférer en conséquence, et la population se doit d’être plus consciente de l’importance de choisir des professionnels de la santé d’expérience pour tout ce qui concerne les traitements esthétiques et d’exiger compétence, qualité et sécurité. Après tout, on va bien consulter un cardiologue si on a un problème cardiaque. Pourquoi on irait donc consulter une esthéticienne ou un naturopathe si on a une pathologie ou un problème cutané? Saviez-vous que la peau est le plus gros organe de notre corps? Ne mérite-t-elle pas les meilleurs soins médico-esthétiques?

This entry was posted in Médecine Eshétique and tagged , , , , . Bookmark the permalink. Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>